Cambodge Mag | Premier ministre : Les travailleurs chinois ne resteront pas au Cambodge


Soucieux de répondre à une certaine inquiétude concernant la forte présence de travailleurs chinois dans le royaume, le Premier ministre Hun Sen a annoncé que le nombre grandissant de Chinois venant travailler au Cambodge n’était pas une préoccupation majeure. Il a également exhorté la population à ne pas percevoir leur présence de façon négative. Cette annonce a été faite lors de l’inauguration de l’Université Kratie mercredi en présence de l’ambassadeur chinois au Cambodge, Xiong Bo.
Le Premier ministre Hun Sen et l’ambassadeur chinois au Cambodge, Xiong Bo
“…Le Cambodge accueille chaque année 1,2 million de touristes chinois et de nombreux investisseurs qui contribuent largement au développement du Cambodge…”, a déclaré le Premier ministre, ajoutant que “…le Cambodge attire d’énormes investissements mais notre main d’oeuvre ne peut pas encore répondre à la demande…nous n’avons pas encore suffisamment de travailleurs spécialisés au Cambodge…il n’y a pas lieu de s’inquiéter, ces travailleurs chinois ne souhaitent pas vivre au Cambodge, ils veulent simplement terminer leur travail et apporter de l’argent dans leur pays d’origine et, si le Cambodge pouvait fournir suffisamment de ressources humaines, les entreprises chinoises n’amèneraient pas leurs techniciens…”.

De 2013 à 2017, la Chine était le plus gros investisseur au Cambodge. Les Chinois ont investi 5,3 milliards de dollars dans des secteurs clés de l’économie cambodgienne, secteurs bancaire et industriel ainsi que dans les infrastructures. En 2017, le Cambodge a enregistré 183 projets d’investissement représentant au total 6,3 milliards de dollars, une hausse de 75% par rapport à 2016. Au cours des trois premiers mois de cette année, le CDC a décidé d’autoriser les entreprises chinoises à mettre en œuvre 63 nouveaux projets et à développer trois projets existants représentant 400 millions de dollars US d’investissement.

Investissements chinois massifs à Sihanoukville
Toutefois, dans certaines provinces, les retombées espérées de ces investissements massifs tardent à se faire sentir et une certaine tension se ferait sentir entre les communautés, en particulier à Sihanoukville où le gouverneur lui-même a fait part récemment de ses inquiétudes, mentionnant également quelques problèmes de criminalité liés à certains ressortissants chinois.

Commentaires

Articles les plus consultés