"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

vendredi 11 juillet 2014

Homélie du 8 juin 2014 - Solennité de la Pentecôte A

Église St Siméon – L’Huisserie – 7/06/2014 – 18h30
Église St Étienne – Entrammes – 8/06/2014 – 10h30
Solennité de la Pentecôte A
Dimanche : 7 professions de foi et 1 première communion


(Textes : Ac 2,1-11 – Ps 103 – 1Co 12,3-13 – Jn 20,19-23)

Mot d’accueil :
La Pentecôte : l’Esprit Saint descend sur les disciples rassemblés autour de Marie, au Cénacle. Et c’est la naissance de l’Église universelle : la Bonne Nouvelle est annoncée à toutes les personnes présentent ce jour-là à Jérusalem, et chacune entend cette annonce dans sa langue maternelle.
[Ce matin, au milieu de nous, 7 jeunes vont professer leur foi, et une jeune va également recevoir le Corps du Christ pour la première foi. Nous pensons également à tous les jeunes de notre paroisse qui vivent cette profession de foi dans leur collège catholique. Accompagnons nos jeunes de notre prière et de notre soutien, dans leur chemin d’initiation chrétienne.]
Que l’Esprit Saint descende encore aujourd’hui sur les fidèles du Christ, pour qu’ils allument le feu de l’amour de Dieu dans le monde.

Homélie :
Frères et sœurs,
Pourquoi sommes-nous là ce matin/soir ? Qu’est-ce que nous sommes venus faire dans cette église ? Sommes-nous venus prier, sommes-nous venus écouter la Parole de Dieu, des chants, une prédication, [sommes-nous là à l’invitation de proches pour la profession de foi d’une filleule, d’un neveu, d’une cousine…]… Tout cela est bel et bon… mais ce n’est pas d’abord cela que nous venons faire quand nous venons à la messe.
La messe, c’est toujours d’abord une rencontre avec quelqu’un : le Christ Jésus, ressuscité, qui nous invite car Il veut se donner à nous dans sa Parole et dans son Pain. Oui, la messe est d’abord et avant tout un rendez-vous avec le Christ : nous venons à sa rencontre.
Et vous voyez alors que cela change la perspective. En effet, peut-être que nous voyons parfois la messe comme une obligation, comme un devoir moral : il faut faire ça pour que Dieu m’aime. Mais non ! Certes, nous pouvons être sûrs que Dieu est heureux de nous voir rassemblés, et qu’Il est au milieu de nous. Mais ce n’est pas pour cela qu’Il va nous aimer plus, puisque de toute façon, Il nous aime déjà totalement et absolument.
Ainsi, elle est là la Bonne Nouvelle (Évangile veut dire au sens littéral « bonne nouvelle », « joyeuse nouvelle ») : Dieu nous aime, et Il nous appelle à entrer dans son amour. Ce que nous avons à faire, c’est d’accueillir pleinement son amour, avec simplicité de cœur, et de nous mettre à son écoute pour toujours mieux le connaître.
Mais alors, qu’est-ce que ça veut dire être chrétien ? Est-ce qu’il n’y a aucune règle de vie pour vivre en chrétien ?
Oui, bien sûr. Mais ce n’est pas d’abord ce que je fais qui est important, c’est en qui je crois. Ce n’est pas ce que je fais qui me sauve et qui me donne la vie de Dieu : c’est le Christ qui est mort sur la croix et qui est ressuscité qui me sauve et me donne la vie. Et pour que nous puissions vivre comme ses disciples, le Christ nous a envoyé son Esprit Saint, qui est à l’œuvre dans le monde spécialement depuis la Pentecôte.
Ainsi, ce n’est pas ce que nous faisons, nos « œuvres » qui nous donnent la vie et la foi. Mais si nous n’agissons pas en chrétien, si nous ne faisons aucune « œuvre » bonne, nous risquons de perdre la foi.
Prenons une comparaison : personne ici ne s’est donné à lui-même sa vie. Ce sont nos parents qui nous ont donné la vie et qui, dans nos premières années, ont tout fait pour que nous restions en vie ! Une fois que nous sommes grand, nous prenons soin de nous-mêmes, et nous faisons ce qui est nécessaire pour rester en vie : nous nous nourrissons, quand nous sommes malades, nous allons voir le médecin,…
Dans la vie chrétienne, c’est pareille. Personne ne se donne à lui-même la foi : c’est Dieu qui nous la donne à travers nos frères et sœurs, à commencer par nos parents. Ils veillent sur notre initiation chrétienne, et font tout pour que nous la gardions. Au fur et à mesure que nous grandissons, il nous faut aussi l’entretenir, et nous en devenons responsables. A nous d’alimenter notre foi pour conserver cette vie de Dieu qui nous a été donnée gratuitement.
Cela se fait par toute notre vie. En effet, nous ne sommes pas chrétiens qu’une heure par semaine, à la messe ! C’est dans toutes les dimensions de notre vie que nous devons chercher à vivre en harmonie avec le Christ : dans telle situation, que ferait Jésus ? sur cette personne, quel regard porterait Jésus ? face à ce choix que je dois faire, quelle décision va le plus dans le sens de l’amour de Dieu et de mes frères ? Cela suppose également que nous poursuivions notre chemin d’apprentissage de Dieu : la catéchèse, elle n’est pas seulement pour les enfants et les adolescents ! Elle est pour tous les âges de la vie ! C’est toute ma vie que je m’informe, que je me perfectionne. Dans la plupart des métiers et des activités, nous nous formons pendant toute notre vie.
Pour la vie chrétienne, il y a aussi une nécessaire « formation continue » dont nous devons prendre les moyens : prier, lire la bible, assister à des conférences, lire de bons livres…
La foi, comme tout, cela s’entretient. Que l’Esprit Saint, l’Esprit de Pentecôte nous vienne en aide, pour nous aider à entretenir et à dynamiser notre foi.
Amen.
David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr