"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

vendredi 11 juillet 2014

Homélie du 29 mai 2104 - Solennité de l'Ascension du Seigneur A

Salle polyvalente – L’Huisserie – 29/05/2014 – 10h30
Solennité de l’Ascension du Seigneur A
41 Premières communions – 1 baptême d’enfant en âge de scolarité


(Textes : Ac 1,1-11 – Ps 46 – Ep 1,17-23 – Mt 28,16-20)

Mot d’accueil :
 
Frères et sœurs,
 
Ce matin, nous célébrons la fête de l’Ascension du Seigneur Jésus. Pendant 40 jours après sa résurrection, le Christ est apparu à ses disciples, puis est venu le jour où il est retourné vers le Père. Mais ce n’est pas d’un jour d’abandon dont nous faisons mémoire : c’est le jour où le Seigneur nous a donné la plus grande preuve de sa confiance en nous et en l’humanité.
 
L’Ascension, c’est le jour où le Christ nous a passé le relais, le jour où il nous a donné sa mission : « Allez donc ! De toutes les nations, faites des disciples […] Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »
 
Ce matin, nous sommes aussi rassemblés par cette grande fête de la première des communions : 41 enfants vont ce matin recevoir pour la première fois le Corps du Christ Eucharistie, et Lise va être baptisée.

Homélie :
 
« Pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? »
 
Sans doute qu’à la place des disciples, nous aurions nous aussi eu besoin d’un peu de temps pour réaliser que Jésus, le Maître, avait définitivement disparu aux yeux du monde… Mais les deux messagers en vêtement blanc dont nous parle les Actes des Apôtres sont là pour aider les disciples à remettre les pieds sur terre.
 
Après sa mort sur la croix et sa résurrection, le Christ est apparu régulièrement aux disciples pendant 40 jours. Puis le moment est venu de son retour vers le Père. On se rend bien compte, que ce soit en lisant les Actes des Apôtres ou l’évangile selon saint Matthieu, que les disciples sont loin d’être complètement près à cet événement. Dans les Actes, un disciple croit encore que Jésus est venu pour rétablir une royauté visible et matérielle en Israël, et Matthieu quand à lui précise que « certains eurent des doutes ». Les successeurs que s’est choisi le Christ, ils sont loin d’être parfaits… ils ne semblent vraiment pas à la hauteur de la tâche que Dieu veut leur confier. Mais il ne les laissera pas seuls : à la Pentecôte, il leur enverra l’Esprit-Saint, et c’est pour cela que Jésus leur demande d’attendre à Jérusalem jusqu’à ce moment là.
 
Dans la force de l’Esprit, les disciples pourront devenir véritablement témoins et annoncer au monde la Bonne Nouvelle. Oui, comme pour les disciples, Jésus nous envoie en mission, et en même temps, il ne nous abandonne pas : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » La mission d’évangélisation ne dépend pas que de nous : nous avons à nous y dépenser, mais c’est toujours le Christ qui est le Maître de la mission. L’évangélisation est notre mission, notre travail, mais nous avons à la vivre dans la confiance, et non dans l’angoisse.
 
J’ai lu quelque part une anecdote sur le pape St Jean XXIII. Un ami lui disait après son élection : « Comme la charge doit être lourde ! » Et Jean XXIII répond : « C’est vrai, le soir quand je me couche, je pense, Angelo, tu es le Pape, et j’ai bien du mal à m’endormir ; mais au bout de quelques minutes je me dis, Angelo, que tu es bête, le responsable de l’Église, ce n’est pas toi, c’est le Saint-Esprit… Alors je me tourne de l’autre côté et je m’endors ! »
 
Dans quelques minutes, au cours de cette Eucharistie, Lise va être baptisée et vous, les enfants, vous allez recevoir pour la première fois le Corps du Christ… Et en vivant cela, nous sommes complètement dans la suite de ce que Jésus nous a demandé de faire : nous sommes les maillons de cette longue chaîne ininterrompue qui, depuis l’Ascension du Seigneur il y a plus de 2000 ans, obéit au commandement du Christ en annonçant sa Bonne Nouvelle. Tous ensemble, soyons des témoins joyeux, sachons être missionnaires pour relayer dans le monde cet appel de Dieu à vivre dans son amour, maintenant et à jamais.
 
Amen.
 
David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr