"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

vendredi 11 juillet 2014

Homélie du 29 juin 2014 - Solennité des Saints Pierre et Paul

Église St Siméon – L’Huisserie – 28/06/14 – 18h30
Église St Siméon – L’Huisserie – 29/06/14 – 10h30
Solennité des saints Pierre et Paul

(Textes : Ac 12,1-11 – Ps 33 – 2Tm 4,6…18 – Mt 16-13-19)

Mot d’accueil :
 
Frères et sœurs,
 
Aujourd’hui nous fêtons les Apôtres Pierre et Paul, les deux piliers de l’Église. Le jeu du calendrier fait que, de temps en temps, cette solennité tombe un dimanche : cela nous permet de célébrer tous ensemble Pierre et Paul, et de rendre grâce au Seigneur pour ses deux magnifiques serviteurs.
En cette eucharistie, prions le Seigneur dans la joie. Disons-lui merci pour son amour et pour tout ce qu’il nous donne.

Homélie :
 
Frères et sœurs,
 
Je ne sais pas si parmi nous certains ont eu comme moi la chance d’aller à Rome, mais quand je pense à Pierre et Paul, je pense tout de suite à la Basilique St Pierre de Rome. À l’extérieur, en haut du fronton, il y a une représentation du Christ… et en contrebas sur la place, il y a deux grandes statues : St Pierre d’un côté, et St Paul de l’autre côté. Tous les deux ils sont morts à Rome, à cause de leur fidélité au Seigneur, à cause de leur énergie, de leur courage à annoncer la Bonne Nouvelle, à parler de Jésus autour d’eux et à faire connaître tout ce que Jésus avait dit et fait.
 
Dans la deuxième lecture, nous avons entendu ce que Paul écrit à son ami Timothée peut de temps avant d’être exécuté. Il n’a pas peur, il est calme, serein. Il utilise l’image de la course d’endurance : « J’ai tenu jusqu’au bout de la course, je suis resté fidèle. » et plus loin il dit encore : « Le Seigneur m’a assisté ; il m’a rempli de force pour que je puisse jusqu’au bout annoncer l’Évangile. » Car si Paul dit qu’il va recevoir la couronne du vainqueur, il ne le dit pas en étant orgueilleux : finalement, toute sa force, tout ce qui lui a permis de tenir, c’est Dieu qui lui a donné. Et d’ailleurs, ce n’est pas fini : « Le Seigneur me fera encore échapper […] Il me sauvera et me fera entrer au ciel. » Bien sûr, St Paul sait qu’il va mourir, mais sa foi lui dit que ce n’est qu’un passage vers le ciel, vers la vie éternelle bienheureuse auprès de Dieu.
 
Oui, si nous le voulons bien, le Seigneur nous accompagne tous les jours de notre vie et il nous donne la force d’être ses témoins dans le monde… et si nous sommes fidèles, nous pourrons avoir la paix et la confiance de Paul, car la couronne du vainqueur, Dieu la donne à « tous ceux qui auront désiré avec amour sa manifestation dans la gloire. »
 
Dans l’Évangile, c’est St Pierre que nous voyons… et il fait en quelque sorte sa profession de foi. A Pierre comme à chacun d’entre nous, Jésus pose cette question : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre fait cette réponse directe : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! »
 
Comme nous quand nous disons le “Je crois en Dieu”, Pierre ne comprend peut-être pas tout ce que les mots qu’il prononce veulent dire, mais il y met tout son cœur. La foi, ce n’est pas connaître quelque chose totalement, c’est toujours un cheminement. La foi, c’est faire confiance à Dieu et c’est aimer Dieu, et c’est apprendre à le connaître. On n’a jamais fini d’apprendre à connaître quelqu’un… on n’a jamais fini de progresser dans l’amour… Quand on aime quelqu’un, on lui dit, et on essaie toujours mieux de lui montrer… La vie de foi, c’est pareil.
 
Depuis notre baptême, nous avons commencé notre vie de chrétien. Par l’eucharistie, depuis notre première communion, nous sommes entrés dans une communion plus grande avec Dieu, une communion que nous sommes invités à renouveler chaque dimanche. Par notre confirmation, l’Esprit Saint vient en nous pour nous inspirer ce que Dieu attend de nous et nous donner la force de l’accomplir. Par le sacrement de la réconciliation, nous renouons le lien brisé par le péché avec Dieu et avec nos frères.
 
Oui, frères et sœurs, nous avons tout à notre portée pour courir la course, pour tenir jusqu’au bout, rester fidèles pour recevoir la récompense des vainqueurs.
 
Amen.
 
David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr