"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

dimanche 12 janvier 2014

Homélie du 12 janvier 2014 - Fête du Baptême du Seigneur A

Église St Étienne – Entrammes – 12/01/14 – 10h30
Fête du Baptême du Seigneur A

(Textes : Is 42,1-4.6-7 – Ps 28 – Ac 10,34-38 – Mt 3,13-17)

Mot d’accueil :
"Le Baptême du Christ", du Pérugin
(Fresque dans la Chapelle Sixtine, au Vatican)

Frères et sœurs,

Le baptême du Fils bien-aimé nous invite à réapprendre le nom que nous portons dans le cœur de Dieu : nous sommes ses enfants en Jésus-Christ et nous avons la charge de proclamer son amour au milieu des hommes.

Homélie :

Frères et sœurs,

Quand on y pense, c’est une scène bien étonnante à laquelle nous assistons aujourd’hui dans l’évangile. Jean-Baptiste annonce un baptême de conversion, et il dit aussi aux foules qu’après lui vient celui qui est plus grand que lui et dont il n’est même pas digne de dénouer les lanières de ses sandales… Et quand Jésus se présente devant lui, ce n’est pas pour prendre sa place… mais Jésus descend dans le Jourdain comme tous les autres pour recevoir le baptême des mains de Jean…

D’ailleurs, Jean lui-même a du mal à comprendre ce geste que veut poser Jésus, et il l’interroge : « C’est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c’est toi qui vient à moi ! » La réponse de Jésus n’est pas tellement claire non plus : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c’est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. »… Mais alors, de quoi s’agit-il ?

Dans l’évangile de Matthieu, c’est la première apparition publique de Jésus adulte. Il inaugure ici son ministère et l’annonce de la Bonne Nouvelle. Sa rencontre avec Jean-Baptiste, au bord du Jourdain, là où se presse une grande foule, est l’occasion d’une double manifestation : manifestation de la mission du Christ et manifestation de la Sainte Trinité.

D’abord, manifestation de la mission du Christ. En venant à Jean-Baptiste pour recevoir le baptême, le Christ prend place dans la file de celles et ceux qui venaient au “baptiseurs” pour changer de vie et reprendre une vie juste sous le regard de Dieu. Non seulement le Christ vient aider et enseigner les pécheurs, mais il se fait l’un d’eux. Lui, le Fils de Dieu en qui le péché n’a aucune place, sur qui le péché n’a aucune prise, il se fait solidaire de l’humanité marquée par le péché et il lie son propre sort à celui des hommes et des femmes de tous les temps qui se débattent au milieu des tentations et des difficultés. D’ailleurs, juste après le passage que nous venons de lire, le récit de Matthieu se poursuit par l’épisode des tentations au désert : Jésus part s’isoler dans le désert et là il mettra en échec toutes les tentatives du diable, le diviseur. C’est en devenant l’un de nous, en étant solidaire de nous, que le Christ pourra définitivement vaincre l’emprise du péché et de la mort sur l’humanité. C’est cela, dans la bouche de Jésus, « accomplir ce qui est juste ». Au IVe siècle, St Jean Chrysostome méditera sur le baptême du Seigneur et dira : 
« Mais que comprendre par “accomplir ce qui est juste ?” Justice s’entend comme l’exécution de tous les ordres de Dieu. Et puisqu’il fallait que tous les hommes accomplissent cette justice et que personne n’y satisfaisait ni ne l’accomplissait, le Christ est venu et a accompli cette justice. »
L’autre manifestation importante dans ce passage, ce n’est rien moins que la manifestation de la Ste Trinité. Alors que Jésus, le Fils, remonte de l’eau, les cieux s’ouvrent et l’Esprit vient planer au-dessus des eaux, comme à la création du monde, et la voix du Père se fait entendre. Le Père, le Fils et le Saint Esprit se manifestent ici dans un même lieu et dans un même temps.

Pour terminer, je voudrais m’arrêter quelques instants sur la deuxième lecture de ce jour. Dans le livre des Actes des Apôtres, nous voyons Pierre faire une grande découverte : l’Esprit Saint, l’Esprit du Christ Jésus agit même en-dehors de la sphère juive. 

Cela semble être une révélation pour lui : alors qu’il pensait sans doute que la Bonne Nouvelle était destinée aux seuls Juifs, il a sous les yeux la manifestation claire que, effectivement, Dieu ne fait pas de différence entre les hommes. Et là, devant les proches du centurion romain, Pierre fait une mini catéchèse, il prononce un mini évangile : 
« Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu l’a consacré par l’Esprit Saint et rempli de sa force. Là où il passait, il faisait le bien, et il guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du démon. Car Dieu était avec lui. »

Nous aussi, disciples du Christ, ne faisons pas de différences entre les hommes, et soyons les témoins devant tous de ce que nous avons vu et entendu, de ce que nous croyons et vivons.

Amen.

David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr