"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

mardi 8 novembre 2011

Homélie du 2 novembre : Commémoration des fidèles défunts

Église St Siméon – L’Huisserie – 2/11/2011 – 19h
Commémoration des fidèles défunts


(Textes : Is 25,6a.7-9 – Ps  – Rm 14,7-9.10b-12 – Mt 11,25-28)

(Illustration : Photo de Jérusalem prise depuis le Mont des Oliviers avec au premier plan le cimetière juif)

Homélie :

Frères et sœurs,

En ce jour où nous faisons mémoire de nos défunts, nous réentendons cet appel du Christ : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. »

Oui, c’est en Christ que se trouve le repos, dans cette vie comme dans la vie éternelle. Jésus, crucifié, mort sur la croix, est ressuscité et nous ouvre ainsi l’accès à la vue nouvelle auprès de Dieu. Les portes de la mort ne pouvaient retenir Celui qui est l’auteur de la Vie. Ainsi, non seulement Dieu est l’auteur de notre vie ici-bas, mais Il nous rend possible le passage à la vie nouvelle, à la vie éternelle dans le bonheur.

Cette résurrection du Christ a une première résonnance dans notre vie présente. Par sa victoire sur la mort et le péché, le Christ nous a sauvés de l’emprise du péché et du mal. Le Christ nous offre son Esprit, sa puissance, pour que nous nous abstenions de tomber dans le péché, pour que nous nous abstenions de faire ce qui est mal aux yeux de Dieu. 

Si nous décidons véritablement de suivre le chemin de l’amour, de la justice et de la paix, alors le Christ marche à nos côtés et nous assiste sur ce chemin. Si nous lui tournons le dos, Il respecte notre liberté et nous laisse aller vers notre destin, attendant patiemment que nous nous tournions à nouveau vers Lui. Notre Dieu est Tout-puissant, certes, mais Tout-puissant d’amour. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que sa Toute-puissance ne peut que ce que peut l’Amour, et donc Il ne veut nous forcer à rien, Il ne veut aller à l’encontre de notre liberté, car sans liberté, il ne peut être question d’amour.

Comme nous le dit saint Paul dans son épître aux Romains, notre vie présente et la vie qui s’ouvre à nous après la mort corporelle sont liées entre elles et toutes les deux, elles sont liées à la vie du Christ. Par le baptême, nous devenons enfants de Dieu et membre du Corps du Christ. C’est d’ailleurs pour cela qu’au cours d’une sépulture on encense le corps du défunt, comme on encense tout ce qui est manifestation de la présence du Christ dans la liturgie : l’autel, le livre de la Parole de Dieu, le prêtre, l’assemblée, le pain et le vin consacrés. 

A ce titre, nous sommes appelés à vivre en pleine communion avec le Christ, c’est-à-dire à faire en sorte que notre façon de vivre soit digne du Corps du Christ. Et cette communion à laquelle nous sommes appelés dans cette vie terrestre, nous sommes appelés à la poursuivre pour l’éternité auprès de Dieu, une fois passées les portes de la mort. 

Pour entrer dans la vie éternelle de bonheur et de communion avec Dieu, c’est en cette vie présente que nous devons d’ors et déjà chercher à initier cette communion avec Dieu. Comment espérer entrer immédiatement en communion avec Dieu, le Bien absolu, si nous avons pendant toute notre vie tourné le dos à l’amour, au respect des autres, au bien ? Nous pouvons bien entendu compter sur l’amour et la miséricorde de Dieu, mais faisons nous-mêmes tout notre possible pour être trouvés irréprochables et saints quand le Seigneur viendra à notre rencontre. Le sacrement de la réconciliation est ainsi une aide que le Seigneur met à notre disposition pour cheminer vers une intimité plus grande avec Lui.

Frères et sœurs, demandons au Seigneur d’accueillir nos défunts auprès de Lui, et prions pour que nous ouvrions toujours plus nos vies à l’action de l’Esprit Saint en nous.

Amen.

David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr