"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

mardi 26 juillet 2011

Homélie du 3 juillet - 14e dimanche du temps ordinaire A

Église St Siméon – L’Huisserie – 2/07/11 – 18h30
Église de l’Assomption – Ahuillé – 3/07/11 – 10h30
Église ND des Cordeliers – Laval – 3/07/11 – 18h00
14e dimanche du Temps ordinaire A



(Textes : Za 9,9-10 – Ps 144 – Rm 8,9.11-13 – Mt 11,25-30)


Mot d’accueil :
Frères et sœurs,
Dans l’évangile d’aujourd’hui, le Seigneur nous invite à retrouver et à cultiver en nous cette attitude des tout petits… simplicité, confiance, douceur… Oui, dans la paix et la confiance, avec le Christ, attelons-nous à la tâche, travaillons à la vigne du Seigneur.

Homélie :
Frères et sœurs,
Notre évangile d’aujourd’hui a beau être court, il n’en est pas moins riche ! On peut y trouver trois parties.
Tout d’abord, nous voyons Jésus louer son Père, exulter de joie, proclamer la louange de ce Dieu qui se révèle aux tout petits, et non aux sages et aux savants. Le Christ ne veut pas ici dévaloriser la sagesse et la science, mais il veut ainsi témoigner que Dieu ne fait pas de différence au regard de son amour pour les hommes. La sagesse et la science, ce sont des choses que nous pouvons acquérir par nous même. Mais ce que Dieu aime, c’est cette disposition du cœur et de l’esprit qui est celle des tout petits. Ailleurs dans l’Écriture, nous entendons Jésus dire : « Laissez venir à moi les petits enfants, le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemble. »
Dans un deuxième temps, nous voyons Jésus qui explique quels sont les rapports qui existent entre son Père et Lui. Il y a une proximité telle entre eux qu’il lui faut utiliser plusieurs formulations pour essayer de faire toucher du doigt à ses interlocuteurs quelque chose de la vérité : « Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Oui, tout ce qui est en Jésus, tout ce qu’est Jésus, lui vient de son Père. Comme le dit le Symbole de Nicée-Constantinople : « Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait ». Nos aînés dans la foi, eux-aussi, ont eu recourt à des formulations développées pour essayer de dire notre foi. Jésus est l’unique fils du Père et en lui réside toute la divinité ; et par lui Dieu est venu parmi nous pour nous permettre d’aller jusqu’à lui. C’est en suivant le Fils et en écoutant sa parole que nous pouvons découvrir authentiquement qui est Dieu et quel chemin nous devons prendre pour aller à sa rencontre.
La dernière partie de notre évangile, enfin, est une très belle image : Jésus nous invite à prendre sur nous son joug. Un joug, c’est quoi ? C’est une pièce de bois que l’on attache sur le cou de deux bovins pour les atteler à une charrette. Et sous un joug il y a bien deux places. Ce que Jésus nous propose, c’est de nous mettre sous son joug, à côté de lui. On utilise bien l’expression : « S’atteler à la tâche. » Et bien, je crois que c’est cela que Jésus nous propose : venez vous atteler à mes côtés pour faire progresser la construction du Royaume. Encore une grande marque de l’humilité du Christ : il se compare à une bête de somme, et il se propose de se mettre à nos côtés pour avancer avec nous, à notre rythme, à notre pas. Et si son joug est facile à porter, c’est parce que le fardeau de la vie, si nous laissons le Christ habiter véritablement nos vies, il le portera avec nous. Si nous décidons de nous lier en profondeur au Christ, nous ne serons plus seul face à la vie : nous pourrons porter nos vies avec le Christ.
Amen.
David Journault †

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr