"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

dimanche 21 juin 2009

Homélie du 21 juin - 12e dimanche du temps ordinaire B

Basilique Notre-Dame d’Avesnières – Laval – 10h00
Dimanche 21 juin 2009
12e dimanche du temps ordinaire B

(Textes : Jb 38,1-11 – Ps 106 – 2Co 5,14-17 – Mc 4,35-41)


Mot d’accueil :

Frères et sœurs,

Vendredi dernier, en la solennité du Sacré-Cœur de Jésus, le pape Benoît XVI a ouvert l’Année Sacerdotale qui se déroulera du 19 juin 2009 au 19 juin 2010, à l’occasion du 150e anniversaire de la mort de saint Jean-Marie Vianney, le Curé d’Ars. Une année pour réfléchir au ministère des prêtres, une année pour prier pour vos prêtres, une année pour prier pour les vocations de prêtre.

Homélie :

Frères et sœurs,

L’évangile de ce jour se termine par une question que se posent les disciples : « Qui est-il donc, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? » Et les paroles du psaume 106 donnent la réponse : « Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse, réduisant la tempête au silence, faisant taire les vagues. »

Une fois de plus, nous pouvons admirer la pédagogie du Christ qui, dans les signes et les miracles qu’Il opère, fait écho à tout ce que l’expérience du peuple d’Israël a pu accumuler comme connaissance de Dieu. Ce signe de la mer apaisée veut dire à ceux qui en sont témoin que oui, ce que dit le psaume de l’action du Seigneur, cela se réalise en Jésus Christ. Le Christ, nous dit St Paul, c’est celui sur qui toute notre vie doit être centrée : être ses disciples, c’est pour ainsi dire sortir de nous-mêmes pour faire de lui le point central de nos existences, le point de référence de nos pensées et de nos décisions. Ainsi, quand nous prenons une décision, cherchons d’abord à comprendre ce que le Christ attend de nous dans cette circonstance présente. Oui, « le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n’aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux. » Ainsi, nous n’aurons jamais terminé de chercher à avancer sur ce chemin de la communion avec le Christ et sur le chemin de la sainteté.

Sur ce chemin, nous avançons ensembles, nous, le peuple de Dieu, dans la diversité de nos charismes et de nos vocations. L’Année Sacerdotale initiée par le pape Benoît XVI est l’occasion de se pencher sur une vocation particulière dans l’Église, celle de prêtre. Les évêques de Bretagne et des Pays de Loire ont à cette occasion publié un message destiné aux chrétiens de leurs diocèses. Je vous le livre maintenant.

David Journault †

Au jour où commence l’Année sacerdotale proclamée par Benoît XVI à l’occasion du 150ème anniversaire de la mort de saint Jean-Marie VIANNEY, le Curé d’Ars, nous nous adressons au Peuple de Dieu qui est en Bretagne et dans les Pays de la Loire, avec une estime particulière pour nos frères prêtres : leur vie est saisie par l’amour de Dieu.

Hier, en grand nombre, les prêtres ont accompagné les familles au long de leur histoire. Ils se sont engagés pour une solidarité plus évangélique et pour une éducation donnée à tous. Ils sont partis au loin en terre de mission. Ces prêtres ont tout donné. Âgés, ils demeurent des veilleurs dans la prière et continuent de rendre service. Nous sommes pleins de gratitude pour le sacerdoce qu’ils ont reçu et pour le don de leur vie, fidèle, discret et quotidien, au service de Jésus-Christ et de leurs frères et sœurs.

Aujourd’hui, nombreux sont les baptisés qui, avec les prêtres et les diacres, portent le souci de témoigner de la bonté de Dieu, Père de tous les hommes. Dans les paroisses, les aumôneries et les mouvements, prêtres et baptisés prient et partagent le trésor de la Parole de Dieu. Ensemble, ils accompagnent ceux qui désirent approfondir leur foi ou qui recommencent leur vie avec le Christ. Ensemble, ils accueillent ceux qui attendent la consolation dans l’épreuve ou qui cherchent un sens à leur vie. Ensemble, ils transmettent la foi aux enfants et aux jeunes, et vont vers les plus pauvres dans l’esprit des Béatitudes.

Aujourd’hui comme hier, les prêtres sont un don inestimable et nécessaire. Là où le bien-être matériel borne l’horizon, ils annoncent l’invisible qui est Dieu et l’espérance véritable qu’il suscite. Là où le mesurable et le rentable emprisonnent la vie, ils veulent être prophètes de la liberté et de l’amour authentiques. Là où les divisions détruisent les relations, ils offrent le pardon et ouvrent des chemins de réconciliation.
Hommes pris parmi les hommes, les prêtres connaissent leurs propres fragilités et s’appuient sur la grâce de Dieu. Les multiples visages qu’ils croisent façonnent leur cœur. Et ils se laissent façonner par Jésus-Christ qu’ils rencontrent en particulier dans l’Eucharistie et les autres sacrements. Dans les changements de notre société, les prêtres veulent être des pasteurs bons et compatissants, inlassables témoins de Dieu qui aime et sauve le monde.

Nous rendons grâce pour tous les prêtres, en particulier pour les prêtres diocésains qui, autour de leur évêque, forment le presbyterium. En mission sur un même territoire, la fraternité des prêtres est source de joies et d’élans apostoliques.
Aujourd’hui et demain, enfants, jeunes et familles, pauvres ou riches, malades ou bien portants, attendent un prêtre qui les écoute, les comprenne, réponde à leurs questions et leur parle en vérité de Dieu. Nos contemporains veulent entendre une parole de bonté et d’espérance qui stimule leur foi et leur intelligence pour leurs engagements dans la ville ou dans le monde rural, là où chacun vit et travaille.

À l’écoute de ces attentes, les prêtres ne cessent pas de s’adapter pour être toujours plus proches de leurs frères et sœurs. Car notre monde a besoin du ministère sacerdotal. Nous croyons que Dieu ne cesse d’appeler des jeunes à devenir prêtres à la suite et au nom de Jésus-Christ. Pour tous les baptisés et avec eux, ils seront totalement donnés à l’annonce de l’Évangile et de la joie qu’il promet à tous. Nous assurons de notre affection les cent séminaristes de nos diocèses.

En cette Année sacerdotale, chaque communauté chrétienne réfléchira sur le prêtre. Ainsi grandira l’estime du sacerdoce, don de Dieu. Ainsi viendra l’audace d’interpeller des jeunes afin qu’ils s’interrogent sur leur vocation. Oui, en Bretagne et dans les Pays de la Loire, les prêtres ont une mission magnifique : “Le sacerdoce, c’est l’amour du Cœur de Jésus”.

Le vendredi 19 Juin 2009, en la solennité du Sacré Cœur de Jésus

Mgr Pierre d’ORNELLAS, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
Mgr Emmanuel DELMAS, évêque d’Angers
Mgr Thierry SCHERRER, évêque de Laval
Mgr Alain CASTET, évêque de Luçon
Mgr Yves LE SAUX, évêque du Mans
Mgr Georges SOUBRIER, évêque de Nantes
Mgr Jean-Marie LE VERT, évêque de Quimper et Léon
Mgr Lucien FRUCHAUD, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier
Mgr Raymond CENTÈNE, évêque de Vannes
Mgr Nicolas SOUCHU, évêque auxiliaire de Rennes

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr