"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

mercredi 30 juillet 2008

Séjour en Thaïlande et retour en France

Depuis hier, 6h00 du matin, je suis de retour sur le territoire français... la tête et le cœur pleins d'images, de sons, de sensations, de parfums...

Notre séjour à Ubon, dans l'est de la Thaïlande, s'est très bien passé, et je pense que pour le petit groupe de 24 jeunes que nous étions, cette rencontre du bouddhisme, dans ses fondements et dans sa pratique de la méditation, a été pleine d'enseignements.
A Ubon nous avons été accueillis par des religieuses de la Congrégation des Amantes de la Croix. Les enseignements sur le bouddhisme nous ont été donnés par le Père Bronis Pacek, des Missions Étrangères de Paris, présent en Thaïlande depuis 1957. Ce prêtre missionnaire a vécu dans une pagode bouddhiste pendant plus de 2 ans pour découvrir "de l'intérieur" la doctrine bouddhique et la pratique des moines des monastères de Thaïlande, en particulier ceux des pagodes de forêt, dont la pratique est la plus stricte.
Outre les temps de conférences et d'exercices pratiques de méditation (bouddhique et chrétienne), nous avons pu vivre une matinée dans une pagode de forêt : temps de prière, partage du repas avec les moines et les fidèles, entretien avec le supérieur de la pagode et quelques moines. Nous avons aussi été reçus dans une école tenue par les Soeurs Amantes de la Croix : les élèves nous ont présenté des danses traditionnelles, accompagnées par un orchestre traditionnel composé d'élèves... absolument magnifique !

Le 26 juillet, Ste Anne et St Joachim, nous avons pris la route pour rejoindre une paroisse dédiée à Ste Anne et vivre avec les chrétiens rassemblés la fête patronale : procession dans les rues du village, grand messe présidée par l'évêque, repas ensemble... une belle fête. J'ai retrouvé, cette fois-ci comme prêtre, cette joie de célébrer l'eucharistie dans une langue étrangère : on ne comprends pas vraiment ce que dit le prêtre, mais comme nous sommes tous catholiques romains et que la liturgie est la même, nous pouvons répondre et prier ensembles...

Après notre séjour à Ubon, nous sommes revenus sur Bangkok pour partager une journée avec le reste de la délégation des Pays de la Loire en visitant le Palais royal et le Wat Prakéo : pour moi, cela me rappelle beaucoup le Cambodge, mais je dois avouer que, même si c'est réellement magnifique, j'accroche beaucoup moins avec ces monuments thaïlandais couverts de dorure et de mosaïques de miroirs. La sobriété khmère me manque !
Nous avons aussi découvert le site de l'ancienne capitale d'Ayuttaya, que les souverains thaïlandais ont abandonné il y a 300 ans car elle était trop proche de la frontière avec la Birmanie, pays avec lequel ils étaient en guerre.

Puis nous avons préparé notre retour, et pris l'avion lundi soir...
Maintenant, il nous faut reprendre le cours normal de nos vies, après ces trois semaines exceptionnelles. Je ne sais pas encore comment les jeunes vont "digérer" tout cela, mais je suis sûr qu'ils en tireront un enrichissement pour leur vie et pour leur foi. Je vous partage une petite remarque que je me suis faite hier en regardant les informations : il parait que les Français n'ont pas le moral, et que l'indice de l'INSEE qui mesure cela est au plus bas depuis 1987 ! La belle affaire ! J'ai la même impression que quand je suis revenu de coopération en 1999 : les Français n'arrêtent pas de se regarder le nombril ! Ils sont très doués pour toujours se plaindre la bouche pleine ! Bien sûr, je sais bien qu'il y a des problèmes en France et que tout n'est pas rose, mais quand on compare avec ce que les jeunes ont pu découvrir dans les bidons-villes de Bangkok... on arrête de se plaindre, et on va de l'avant en essayant d'être témoins du Christ là où nous sommes.

Aucun commentaire:

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr