"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

mardi 27 mai 2008

Ordination épiscopale de Mgr Thierry Scherrer

Monseigneur Thierry Scherrer, nouvel évêque de Laval, recevra l'ordination épiscopale le dimanche 6 juillet prochain à 15h30 en la Basilique de Pontmain.

L'évêque consécrateur principal sera Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes.
Les deux évêques co-consécrateurs principaux seront le Cardinal Bernard Panafieu, archevêque émérite de Marseille, et Mgr Claude Feidt, archevêque d'Aix-en-Provence et Arles.
D'autres évêques participeront également à l'ordination.
Tous les diocésains sont invités à participer ou à s'unir par la prière à cette célébration.

Quel beau point de départ de son épiscopat que d'être ordonné à Pontmain, là même où la Vierge Marie est venue délivrer ce message en apparaissant à des enfants, le 17 janvier 1871 :
"Mes priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher."
Prions pour notre évêque et pour la fécondité de son ministère au milieu de nous.

mercredi 21 mai 2008

Mgr Thierry SCHERRER nommé évêque de Laval


Le pape Benoît XVI a nommé évêque de Laval – siège vacant à la suite du transfert de Mgr Armand MAILLARD à l’archevêché de Bourges -, Mgr Thierry SCHERRER, jusqu’à présent doyen du doyenné Aix-Sainte Victoire et curé de la paroisse de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix en Provence (archidiocèse d’Aix et d’Arles), ce mercredi 21 mai 2008, à 12h.

Biographie de Mgr Thierry SCHERRER
Fils de Bertrand SCHERRER, aviateur, et de Madame, née Sabine MAGNIEN, Mgr Thierry SCHERRER est né le 22 janvier 1959 à Versailles (Yvelines). Après des études à la Faculté de Lettres de Montpellier et à la Faculté de Médecine de Marseille, Mgr Thierry SCHERRER a été au Séminaire de Paray-le-Monial (1981-1984) et au Séminaire Saint-Luc à Aix-en-Provence (1984-1987). Il a fait ensuite une licence en théologie à l’Institut d’Études théologiques de Bruxelles (1987-1989) puis un doctorat en théologie à l’Université grégorienne de Rome. Il est licencié et docteur en théologie.

Ministères
1989-1991 : Chapelain à l’église Saint-Louis-des-Français à Rome, en mission d’études ;
1991-1996 : Vicaire à la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence et aumônier des étudiants, chargé de la coordination des aumôneries d’étudiants d’Aix-en-Provence ;
1996-2004 : Membre de l’équipe des formateurs du Séminaire Saint-Luc, Supérieur de la communauté Saint-Jean-Baptiste (année propédeutique du Séminaire diocésain) et délégué épiscopal au Service diocésain des vocations ;
1999-2004 : Prêtre accompagnateur du Service diocésain de la Pastorale de la Santé ;
2002-2004 : Prêtre auxiliaire au service des paroisses de Bouc-Bel-Air et Cabriès-Calas ;
2004-2007 : Curé de la paroisse de Puyricard et doyen d’Aix-Sainte Victoire ;
2006-2007 : Administrateur paroissial des paroisses de Peyrolles, Jouques, Meyrargues, Le-Puy-Sainte-Réparade, Saint-Canadet et Saint-Paul-lès-Durance, de l’unité pastorale Aix-Val de Durance ;
Sept. 2007 : Curé de la paroisse de la cathédrale Saint-Sauveur d’Aix-en-Provence et doyen d’Aix-Sainte Victoire.


Message de Mgr SCHERRER aux Mayennais

Chers amis,

Ces quelques mots voudraient vous rejoindre au moment où vient de paraître la nouvelle officielle de ma nomination comme évêque de Laval.
Comment sonder les intentions de Dieu qui, à travers son Église, ont présidé à ce choix ? Je succède ainsi à Mgr Armand Maillard, nommé archevêque de Bourges en septembre 2007, et lui-même successeur du Cardinal Louis-Marie Billé, notre archevêque à Aix-en-Provence et Arles de 1995 à 1998, pasteur admirable d’inoubliable mémoire. J’exprime ma plus vive gratitude au Père Bernard Courteille, administrateur diocésain, ainsi qu’aux membres du Conseil épiscopal qui ont conduit les affaires du diocèse avec compétence et dévouement durant les mois de vacance de siège.
Autant dire que je reçois cette nouvelle mission avec crainte et tremblement, conscient à la fois de mes propres faiblesses et des exigences redoutables que comporte cette charge dans la société sécularisée qui est la nôtre. Mais je vis en même temps cet appel dans la confiance, sûr que l’amour miséricordieux de Jésus et la force de son Esprit ne me feront jamais défaut tout au long de la route qui s’ouvre devant moi.
Je vous remercie de m’accueillir. Je ne viens pas vers vous avec des idées toutes faites ou des projets préfabriqués, mais avec l’unique désir d’aimer et de servir l’Église de Mayenne vers laquelle le Seigneur m’envoie.
En ces heures chargées d’une intense émotion, croyez que je vous porte, chacune et chacun, dans ma prière et dans mon cœur.
Dans la joie de vous rencontrer bientôt, je vous assure de mon cordial et entier dévouement.

P. Thierry SCHERRER
Évêque nommé de Laval

Ecouter sa première interview sur Fidélité avec Antony TORZEC

[Cet article est la reprise de celui publié sur le site du diocèse de Laval : http://diocese-laval.cef.fr/actu.php?id_actu=2156]

jeudi 15 mai 2008

Prière : Pour demander la vertu de charité - Norbert Segard

Seigneur,
donne-moi de voir les choses à faire
sans oublier les personnes à aimer,
et de voir les personnes à aimer
sans oublier les choses à faire.

Donne-moi de voir les vrais besoins des autres.
C’est si difficile
de ne pas vouloir à la place des autres,
de ne pas répondre à la place des autres,
de ne pas décider à la place des autres.
C’est si difficile, Seigneur,
de ne pas prendre ses désirs
pour les désirs des autres,
et de comprendre les désirs des autres
quand ils sont si différents des nôtres !

Seigneur, donne-moi de voir
ce que Tu attends de moi parmi les autres.
Enracine au plus profond de moi cette certitude :
on ne fait pas le bonheur des autres sans eux...

Seigneur, apprends-moi à faire les choses en aimant les personnes.
Apprends-moi à aimer les personnes pour ne trouver ma joie
qu’en faisant quelque chose pour elles,
et pour qu’un jour elles sachent
que Toi seul, Seigneur, es l’Amour.

jeudi 8 mai 2008

8 mai 1945 : Commémoration d'une victoire ?


Aujourd'hui en France nous ne travaillons pas. En ce jour férié, nous commémorons la victoire des Alliés sur le Nazisme en 1945.

Bien sûr, c'était une victoire, et nous sommes reconnaissant à tous ces combattants de France et d'ailleurs qui ont permis de mettre un terme aux projets fous et monstrueux du Führer. Cette guerre, ce sont des millions de victimes, c'est le projet de rayer de la face du monde tout un peuple, sur le seul critère de la race, c'est la volonté de puissance poussée à son paroxysme, la haine de la différence, le nationalisme exacerbé...

Et d'un point de vue chrétien, est-ce que nous nous rendons compte qu'à chaque conflit qui a dans le passé opposé l'Allemagne à la France, ce sont majoritairement des chrétiens qui se faisaient la guerre, ou en tout cas deux peuples à l'histoire et à la culture fortement teintées de christianisme ? Et de chaque côté de la ligne de front, dans les tranchés, les pauvres soldats faisaient monter vers Dieu leurs prières pour les aider à traverser cette épreuve...
Dans l'évangile de la messe de ce jour (Jeudi de la 7e semaine de Pâques), Jésus prie :
"Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu'ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. [...]
Que leur unité soit parfaite ; ainsi le monde saura que tu m'as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m'as aimé."
Oui, les chrétiens doivent chercher à être unis, ils sont appelés par Dieu à être les artisans de l'unité du genre humain. Cette recherche d'unité n'est pas une recherche de puissance ou de renforcement du "parti chrétien". L'action des chrétiens en faveur de leur unité interne est une action au service de l'unité de tout le genre humain. En restant divisés, nous, les chrétiens, nous faisons obstacle au jaillissement du message du Christ dans le monde. Car en étant divisés, nous pouvons toujours témoigner et annoncer l'Evangile, mais notre situation concrète de division et de tentions entre chrétiens est un contre-témoignage flagrant.

Tant que nous en resterons à l'esprit de chapelle (ma messe est mieux que la tienne, ma paroisse est mieux que la tienne, le Père machin est quand même un meilleur prêtre que le Père truc, les Protestants c'est pas des gens comme nous,...) en mettant en avant tout ce qui peut nous séparer, nous ne pourrons pas contribuer à l'unité. Il ne s'agit pas de faire comme si il n'y avait pas de différence, mais, pour reprendre le titre d'un livre de frère Roger, il nous faut rechercher "L'unanimité dans le pluralisme".

Que ce 8 mai nous permette de prendre conscience que nous avons tous une responsabilité et une action possible, là où nous sommes, pour faire que notre monde soit plus évangélique. Cherchons d'abord l'unité, cherchons d'abord ce qui est beau et ce qui nous rassemble. Cherchons d'abord l'amour et la fraternité. Alors nous pourrons sereinement aborder les questions qui nous séparent encore. Mais elles ne seront plus des obstacles à l'unité.


dimanche 4 mai 2008

"Credo" des jeunes du MEJ RN2007


Bonjour,
J'ai trouvé ces textes sur le site du Rassemblement National TA/ES 2007... de très belles expressions de foi... des jeunes d'un mouvement qui m'a aidé à me former et à qui je dois beaucoup.

Proclamation des T.A.

Nous, les Témoins Aujourd’hui, engagés dans le M.E.J.
Nous croyons que « Dieu fait toutes choses bonnes en son temps » (Ec. 3,11)
Notre joie, c’est de ne pas nous lasser de contempler ce monde dans ses différences,
de prendre le temps de la vraie rencontre
avec nos proches, nos amis,
et de la découverte de l’étranger.
Nous sommes conscients que notre chemin de demain s’écrit par nos choix d’aujourd’hui.
Nous sommes des chrétiens
témoins de l’espérance qui fonde l’Eglise. Notre responsabilité pour vivre debout,
c’est de bâtir avec l’Esprit de Dieu
un avenir authentique où chacun se sente concerné pour faire grandir tous les hommes dans la fraternité et la solidarité
au cœur de la création
qui nous est confiée.


Le Credo des Equipes eSpérances

Je crois en Dieu, le Père qui appelle à la vie, qui désire et inspire chaque vie. Je crois en Dieu, le Père, qui croit en moi, qui habite en moi, qui a besoin de tous les hommes pour répandre sa Paix. Je crois en Dieu, le Père, confident, artisan de communion, qui nous laisse libre de le choisir et de l’aimer. Je crois au Père tout puissant d’Amour.

Je crois en Jésus-Christ, son fils, notre frère, qui a pris corps d’homme, pour nous parler droit au cœur, nous permettre de vivre pleinement et dans la confiance de la Foi. Je crois en Jésus-Christ, son fils, lumière et joie du Père, venu ouvrir les yeux du monde par sa Parole d’Amour vivifiante. Je crois en Jésus-Christ, son fils, ressuscité au cœur de nos réconciliations et de nos rassemblements.

Je crois en l’Esprit-Saint, vraie présence du Père et du Fils en nos vies, regard nouveau, brise revigorante qui fait de l’Amour un monde sans frontière. Je crois en l’Esprit-Saint, force apaisante et consolatrice dans nos tempêtes, guide au cœur de notre quotidien. Je crois en Toi, Esprit-Saint, lien entre Dieu et l’homme, tu chuchotes à notre oreille et nos promesses prennent un sens.

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr