"Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ, notre Seigneur."
Épître aux Romains 8,39

"Allons mon âme, tu vas converser avec le Bon Dieu, travailler avec lui, marcher avec lui.
Tu travailleras mais Il bénira ton travail. Tu marcheras mais Il bénira tes pas. Tu souffriras mais Il bénira tes larmes."
St Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars

Musique et autres nouveautés...

Vous pouvez aussi retrouver en bas de page les horaires des messes de ma paroisse...

dimanche 27 janvier 2008

Homélie du 27 janvier - 3e dimanche du temps ordinaire


Abbaye de la Coudre – Laval
Dimanche 27 janvier 2008 – 11h00
3e dimanche du Temps ordinaire A

(Textes : Is 8,23-9,3 – Ps 26 – 1 Co 1,10-13.17 – Mt 4,12-23 )

Mot d’accueil :

La promesse annoncée par Isaïe s’est réalisée en Jésus-Christ : Il est la lumière qui s’est levée dans le monde pour éclairer toute l’humanité. Notre mission de chrétiens, c’est d’être aujourd’hui, ici et maintenant, les témoins de cet Évangile révélé par Jésus-Christ, en restant bien unis entre nous.

Homélie :

« Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. »… Jésus reprend mot pour mot l’appel lancé par Jean-Baptiste au chapitre précédent de l’évangile selon St Matthieu. Est-ce à dire qu’il n’y a rien de nouveau et que Jésus est un disciple de Jean-Baptiste ? Non. D’abord, ce n’est pas parce que Jésus est là qu’il n’y a plus à se convertir ! Ensuite le texte nous donne un indice capital à propos de la différence entre Jésus et Jean-Baptiste. Tout de suite après avoir dit : « Convertissez-vous… », Jean-Baptiste annonçait la venue de Jésus : « Celui qui vient après moi est plus fort que moi… » Mais tout de suite après avoir donné le même ordre, Jésus appelle des disciples. Il appelle d’autres hommes à se placer avec lui, à l’endroit où il fait ouverture. À partir de Jésus, c’est tout un peuple neuf qui est appelé et convoqué.

Car c’est un déplacement et une ouverture à la fois géographiques et spirituels que Matthieu nous raconte ici. Après être descendu en Judée, au bord du Jourdain, pour y recevoir le baptême des mains de Jean-Baptiste, Jésus reprend le chemin de la Galilée, le pays qui l’a vu grandir. Mais il ne rentre pas à Nazareth : il s’installe à Capharnaüm… Ainsi Jésus quitte finalement deux lieux : la Judée, région autour de Jérusalem, centrée sur le Temple et sur une pratique du judaïsme sans doute plus orthodoxe, et Nazareth, le village où il a ses racines humaines, là où vivent probablement le reste de sa famille et ceux et celles qui l’ont vu grandir, ceux et celles qui ont grandi avec lui. S’installer à Capharnaüm, c’est s’établir sur un lieu de passage et de brassage, s’est vivre une ouverture à la diversité et à la nouveauté. La Galilée est marquée par un grand brassage de populations : les guerres, les mouvements de population, l’immigration et le métissage y sont fortement présents. La Galilée, terre juive, est aussi la Galilée des Nations, la Galilée des païens. On est aussi loin de la capitale, du Temple et de ses cercles de pensées, qui traitaient d’ailleurs la Galilée avec mépris.

En débutant sa mission en Galilée, Jésus vient annoncer la Bonne Nouvelle dans un lieu où se rencontres des gens issus de différents pays et appartenant à différentes traditions religieuses. C’est d’abord vers ces hommes et vers ces femmes, regardés de haut par la hiérarchie juive, que Jésus se tourne.

Et c’est au milieu d’eux qu’il va appeler ses premiers disciples : Simon et André, Jacques et Jean. Ce sont des pêcheurs, ils ont une situation et une vie déjà organisée. À l’appel de cet homme, de ce rabbi itinérant, ils abandonnent leur situation matérielle, la sécurité d’un travail et d’une maison, pour prendre la route à sa suite. C’est dire toute la profondeur de l’attente spirituelle qui habitait ces hommes. En étaient-ils conscients auparavant ? Toujours est-il que la rencontre avec Jésus, que bien plus tard ils confesseront comme Christ, cette rencontre éveille en eux une soif de changement et de conversion : ils répondent à l’appel de Jésus et changent de vie.

De pêcheurs de poissons, ils deviendront pêcheurs d’hommes. Là encore le changement est radical : quand on pêche des poissons, c’est pour les tuer et les manger, alors que leur mission de “pêcheurs d’hommes” sera de leur apporter la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu pour tous les hommes, et ainsi de leur ouvrir le chemin de la vraie Vie !

Je ne peux pas prêcher devant une assemblée de religieuses sans m’attarder quelques instants sur cette phrase de l’évangile d’aujourd’hui : « Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent. » Toute personne consacrée a pris un jour cette décision : abandonner sa barque, c’est-à-dire un métier, une situation, abandonner son père, c’est-à-dire une famille, pour suivre le Christ dans un engagement radical, en réponse à un appel entendu à l’intime du cœur. Ce qui témoigne de notre attachement au Christ, ce n’est pas l’importance de ce que nous avons quitté, c’est la disposition du cœur qui l’accompagne. Le Christ ne juge pas sur la quantité ou la valeur monétaire du don, rappelons-nous les deux piécettes de la veuve. Ce qu’Il nous demande, c’est de nous attacher à Lui avec toute la force de notre volonté, de notre bonne volonté, en implorant le secours de sa grâce. Car comme le disait St Grégoire le Grand, qui fut moine avant d’être élu pape : « Aux yeux de Dieu la main n’est jamais vide de l’offrande, si le coffret du cœur est rempli de bonne volonté. »

Amen.

vendredi 25 janvier 2008

Pélé-Jeunes à Lourdes 2008

Comme chaque année le Pélé des Jeunes de la Mayenne nous emmènera à Lourdes.
Cette année il aura lieu du dimanche 20 avril (départ en soirée) au samedi 26 avril (arrivée le matin).
Il est ouvert aux jeunes de 14 à 18 ans.
N'hésitez pas à venir et à faire passer l'information. C'est vraiment une expérience unique... à faire une fois (au moins !) dans sa vie !
Cette année, je ferai aussi partie de l'équipe d'animation de ce pélé.
Pour télécharger le tract d'inscription, cliquer ici.

Prière : Seigneur, donne-moi... - Reinhold Niebuhr



Seigneur, donne-moi d’accepter avec sérénité ce que je ne peux changer,
donne-moi le courage de changer ce qui peut l’être,
et donne-moi d’être assez sage pour voir la différence.

Fais que je me contente de vivre un jour à la fois ;
que je jouisse du moment présent;
que j’accepte les difficultés comme le chemin qui mène à la paix ;
que j’accepte, comme Tu le fis toi-même, ce monde pécheur comme il est,
non pas comme je le voudrais ;
que je m’en remette à Toi qui feras toute chose bonne si je m’abandonne à Ta Volonté.

Donne-moi d’être assez heureux dans cette vie
et de connaître dans la vie à venir le bonheur suprême d’être avec Toi pour toujours.
Amen.

mercredi 16 janvier 2008

Prière : Aimer - Bernard Hubler


Pouvoir dire à quelqu’un : « mon amour » ou « je t’aime »
engage et rend responsable.
« Aimer » est à la fois difficile et formidable.

Aimer, c’est lutter.
Rien n’est définitivement acquis.
Il n’y a pas de secteur qui ne soit terrain de lutte :
la relation aux autres, la prise de responsabilité, l’équilibre de vie...

Aimer, c’est souffrir.
L’amour est purifié au creuset de l’épreuve.
C’est dur à vivre et ça fait mal lorsque se perd la confiance.
Il faut réapprendre à aimer et ne pas se tenir rigueur du passé.
Aimer, c’est pardonner.

Aimer, c’est donner.
Donner ce que l’on a, donner ce que l’on est,
donner son esprit, son cœur et son corps.
Aimer, c’est donner gratuitement, sans rien attendre en retour.
Aimer, c’est donner la vie.
Aimer, c’est donner sa vie.

Aimer, c’est le seul grand commandement.

Prière de Taizé à Laval

Bonjour à tous,

A l'occasion de l'entrée dans le temps du Carême, une veillée de prière à la façon de Taizé aura lieu le vendredi 15 février 2008 à 20h30 en la Basilique d'Avesnières à Laval.

La prière sera suivie d'un temps convivial (tisane, thé,...).

Initiée par la paroisse "La Trinité - Avesnières - Cordeliers" cette prière est préparée en lien avec la Pastorale des Jeunes du diocèse, et nous espérons qu'elle pourra devenir périodique (par exemple une fois par trimestre).

Faites passer l'information autour de vous, et si vous voulez mettre la main à la pâte, n'hésitez pas à me contacter.

samedi 5 janvier 2008

Préparation JMJ Diocèse de Laval n°1


"Vous allez recevoir une force,
celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous.
Alors vous serez mes témoins." (Ac 1,8)

Bonjour à tous, spécialement aux jeunes mayennais qui se préparent pour les JMJ de Sydney en juillet prochain.
Régulièrement sur ce blog vous trouverez des liens et des informations pour votre préparation spirituelle à ce grand événement que seront les JMJ 2008 à Sydney. Le Pape Benoît XVI insiste effectivement sur la préparation spirituelle aux JMJ. Il ne s'agit pas de débarquer là-bas les mains dans les poches et en touriste ! En plus, comme nous serons une délégation réduite, c'est au nom de l'ensemble des jeunes du diocèse que nous partirons. Préparons donc nos esprits et nos coeurs à ce temps fort. Ici vous retrouverez le message que le Saint Père a écrit pour nous préparer.

En cliquant ici, vous aurez accès à la lettre "ePELERINAGE" de novembre 2007 préparée par l'équipe des JMJ... 10 pages très intéressantes.
Autre nouvelle : l'hymne officielle des JMJ est sortie et elle s'appelle "Receive the Power"

  • cliquer ici pour lire ou télécharger les paroles (en PDF)
  • cliquer ici pour lire ou télécharger la partition (en PDF)
Et vous pouvez l'écouter ci-dessous :


N'hésitez pas à aller faire un tour sur le site officiel australien des JMJ (c'est en français, pas d'inquiétudes !)... cliquez ici ou sur le logo ci-dessus !

Pour aujourd'hui, je vous laisse avec cette courte prière de louange à l'Esprit-Saint :

"Saint-Esprit,
mystère d'une présence,
tu nous revêts de ta paix,
elle vient toucher l'intime de nous-mêmes,
elle nous apporte un souffle de vie."

Frère Roger, de Taizé.

jeudi 3 janvier 2008

Taizé - Genève

Quelques jours magnifiques passés à Genève et dans le petit village de Cartigny où nous avons été accueillit, avec des jeunes de Croatie, de Slovénie et de Pologne.

Pour moi se fut une première expérience, non pas des Rencontres européennes de Taizé, mais de vie dans une paroisse protestante. Nous avons ainsi pu participer au culte le dimanche matin, et voir ainsi les particularités mais aussi les points communs avec une eucharistie catholique.

Merci encore à toutes les personnes qui ont fait que cette rencontre a été possible, notamment les personnes qui ont accepté d'ouvrir leurs maisons pour accueillir des jeunes venus de toute l'Europe.

Le thème de la réconciliation, cher au cœur de frère Roger et de tous les frères de la communauté, a été médité par frère Aloïs dans une lettre qui a été distribué à tous les participants. Elle fut la base de nos discussions en petits groupes le matin dans les paroisses. J'en sélectionne quelques phrases :


"C’est dans une communion personnelle avec le Dieu vivant que nous puisons les forces pour lutter avec un cœur réconcilié. Sans une vie intérieure nous ne pourrions aller jusqu’au bout de nos résolutions. En Dieu nous trouvons la joie, l’espérance d’une plénitude de vie."

"La réconciliation peut transformer en profondeur nos sociétés. L’Esprit du Christ ressuscité renouvelle la face de la terre. Laissons-nous entraîner par cette dynamique de la résurrection ! Ne soyons pas découragés par la complexité des problèmes. N’oublions pas que nous pouvons commencer avec peu."

"Irons-nous jusqu’au pardon ? Y a-t-il un autre moyen pour interrompre la chaîne qui fait perdurer les humiliations ? Il ne s’agit pas d’oublier un passé douloureux, ni d’être aveugles face aux situations actuelles d’injustice. Mais l’Évangile nous appelle à dépasser la mémoire des blessures par le pardon et même à aller au-delà de notre attente d’un geste en retour. Là nous trouvons la liberté des enfants de Dieu.
Oui, nous voudrions lutter avec un cœur réconcilié, être chercheurs passionnés de communion, capables d’élargir notre amitié à tous."

Vous trouverez ici le texte intégral de la lettre de frère Aloïs.

Pour voir des photos de ce grand rassemblement de 40000 jeunes de toute l'Europe, allez faire un tour à l'adresse suivante : http://picasaweb.google.ch/phildius/200712TaizGenVe

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site de la Communauté de Taizé à la page concernant ce rassemblement de Genève : http://www.taize.fr/fr_rubrique387.html

Et rendez-vous sans doute l'année prochaine à Bruxelles pour une nouvelle étape du "Pèlerinage de confiance sur la terre".

Ci-dessous une petite vidéo de la dernière prière à Cartigny (qualité pauvre car j'ai utilisé mon téléphone)...
video

Les messes dans ma paroisse

Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr